HISTOIRE DE LA VITAMINE C

Nous devons notre connaissance sur la vitamine C, grâce aux travaux menés par Linus Pauling; chimiste, né en 1901 et décédé à l’âge de 93 ans, après avoir été Prix Nobel de Chimie en 1954, pour sa contribution à la découverte de la structure des protéines. En 1962 il sera aussi prix Nobel de la Paix.

A 53 ans Linus Pauling s’intéresse à la vitamine C, et y consacrera près de 40 ans.

Le scorbut

James Lind
Docteur James Lind

Le scorbut est dû à une carence en vitamine C.

Le scorbut se manifeste initialement par de la fatigue, puis par des œdèmes aux membres, puis des hémorragies des muqueuses du nez et des gencives, et des ecchymoses nombreuses sous la peau. Les dents se déchaussent jusqu'à tomber. Incapables de se tenir debout, les sujets atteints meurent d’épuisement ou d’une complication infectieuse respiratoire.

 

Les symptômes sont mentionnés dans l’Ancien Testament et dans les écrits d’Hippocrate (460-370 avant J.C.).

 

En 1734. une corrélation évidente fut établie entre le manque de végétaux frais dans l’alimentation et l’apparition du scorbut.

C’est le Docteur James Lind qui prouva expérimentalement en 1753 le rôle curatif et préventif des citrons et oranges.

 

En 1795, un traitement préventif était instauré dans la Marine Anglaise, après dix jours de mer. Le même traitement était appliqué dans la marine marchande en 1854. Le remède du scorbut était bien connu. Il faudra attendre plus d’un demi-siècle pour progresser dans la connaissance du principe actif.

 

En 1906, Hopkins suggéra que l’origine du scorbut résidait dans la carence alimentaire d’un composé.

 

En 1907, Holst et Frolich réalisèrent un scorbut expérimental chez le cobaye en le privant de végétaux frais. La nature hydrosoluble du principe actif antiscorbutique était établie.

 

Il a fallu attendre 1928 et Szent-Gyorgyi qui isola du paprika un composé identifié à la vitamine C et identique au principe actif isolé du citron.

Linus Pauling, chimiste né en 1901, s'intéresse à 53 ans à la vitamine C et il y consacrera le reste de sa vie, jusqu'à 93 ans.

Linus Pauling été en 1954, prix Nobel de chimie pour sa contribution à la découverte de la structure des protéines, puis prix Nobel de la paix en 1962.

En 1969, il va créer en Californie, un institut qui sera consacré à la recherche sur la vitamine C et sur la nutrithérapie.

Il va tout au long de sa vie se battre pour faire reconnaître les travaux qui prouvent les bienfaits de la prise régulière de vitamine C.

La plupart de ces études seront controversées et certains chercheurs iront même jusqu’à « falsifier » certains résultats pour prouver l’irréalité de ses travaux.


Cette vitamine est très proche du glucose et la plupart des plantes et des animaux fabriquent eux-mêmes leur propre vitamine C en transformant le glucose grâce à deux enzymes. Cette transformation n’est malheureusement pas possible chez l’homme puisqu’il lui manque l’une de ces deux enzymes (la gulanolactone-oxydase). 


Puisque nous n’avons plus cette possibilité de fabriquer notre propre vitamine C, il faut bien en trouver à l’extérieur.

Liens sur le site des Pages sur la Vitamine C : Besoins - Alimentation - Compléments - Bienfaits - Libération Prolongée - Publications d'études scientifiques