Sortir ou rester ?

L'OPPORTUNITE MANQUEE EN 2017

L'article 50 - SEULE VOIE JURIDIQUE POUR QUITTER L'UNION EUROPEENNE

Notre choix du Président de la République en 2017 était avant tout conditionné par son choix de rester ou sortir de l'Union Européenne.

Celui qui a été élu par défaut, appliquera les textes européens comme son prédécesseur !!!

 

Pourquoi poser la question de rester ou sortir de l'Union Européenne ?

 

  1. D'abord, c'est notre droit élémentaire, dont nous avons été privé depuis le début de cette Construction Européenne !!!
  2. Ensuite, depuis 50 ans, les politiciens nous parlent encore et encore d'une Autre Europe (sociale, écologique, des peuples, des nations...), sans JAMAIS en faire le BILAN !!!
  3. Enfin, nous n'avons JAMAIS été consultés pour nous demander si nous voulions de cette Union Européenne, et de la façon dont on nous l'a vendu !!!

En effet, les français ont eu trois fois l'opportunité de voter sur les orientations européennes, mais JAMAIS pour choisir de RESTER ou QUITTER cette construction qui n'en finit pas, sans nous consulter : 

Le 23 avril 1972 : Référendum sur l'élargissement de la CEE

avec l'adhésion de la Grande-Bretagne, du Danemark, de l'Irlande et de la Norvège.

Le 20 septembre 1992 : Ratification du traité sur l'Union européenne

signé par Mitterrand à Maastricht et les chefs d'État des onze autres États membres de la Communauté économique européenne.

Le 29 mai 2005 : Ratification du "Traité établissant une Constitution pour l'Europe"

Donc, nous avons dit "Non à Maastricht", mais Le Président M. Sarkozy l'a présenté par voie Parlementaire au lieu de proposer un nouveau référendum, et ainsi le Traité de Lisbonne a été accepté par la France !

Ce traité change sur un point : l'Article 50

Le texte adopté à Lisbonne introduit pour la première fois la possibilité pour un Etat membre de quitter l’Union dans des conditions à négocier avec ses partenaires : c'est l'Article 50... que nos voisins anglais vont invoquer suite au référendum demandant cette sortie le 23 juin 201

Ce traité ne change rien d'autre par rapport à Maastricht :

Pour Valéry Giscard d’Estaing, père du projet de constitution européenne, le nouveau traité en reprend intégralement les propositions institutionnelles, tout en les présentant dans un ordre différent.

Pour le Sénat français, "le traité de Lisbonne reprend en règle générale le contenu du traité constitutionnel, même s’il le fait sous une forme complètement différente".

 

Conclusion : Rien n'a changé... mais désormais tout peut changer avec l'Art. 50

A ce jour, seule l'Union Populaire Républicaine a inscrit dans ses textes fondateurs, une triple sortie de l'Union Européenne et de l'Euro par l'Article 50  et de l'OTAN par l'Art. 42, du Traité de l'Union Européenne.

 

Le 25 mars 2007 – jour du cinquantième anniversaire du traité de Rome – des Français ont décidé de fonder l’Union Populaire Républicaine (UPR). (Voir www.upr.fr)

Aujourd'hui avec plus de 28 400 adhérents - au 18 juin 2017 - l'UPR est un des 5 premiers partis politiques français. (voir CNCCFP).

 

C'est aussi le parti politique le plus consulté sur Internet (voir Alexa Rankin)

Mises à jour du site

MISES A JOUR

  

Pages Reiki

Livres

Page d'accueil

Mises au points (Secte)

Mikao Usui

Mises au points

 

Page Santé

L'eau douce

 

Page Boutique

Ajouts dans la Boutique

neuvoo.fr

 

 

Neuvoo centralise environ

1 290 010 emplois à travers la France et est partenaire de plusieurs organismes gouvernementaux, universités et entreprises afin d'aider les personnes à trouver de l'emploi. Nous sommes également présents dans plus de 60 pays à travers le monde et continuons à développer nos activités.

http://neuvoo.fr/