AVERTISSEMENT

Le praticien en discipline énergétique Reiki n'est pas médecin, ni professionnel de santé, et de ce fait, n'a pas les moyens, les connaissances requises, et encore moins le droit, d’établir un diagnostic (examen), d'effectuer de bilan médical, ni de prescrire de médicaments ou de conseiller au receveur d’interrompre un traitement en cours.

Le Reiki ne remplace pas une prescription médicale. Ceci doit être extrêmement clair.

 

Il n'est pas non plus un guérisseur, ni un magnétiseur.

Il est un praticien ou thérapeute "Reiki". Le mot "thérapeute" doit s'entendre étymologiquement, c'est-à-dire "celui qui prend soin, qui accompagne".

Il favorise l'équilibre et le bien-être du receveur, réhausse la vitalité, soulage, apporte une détente réparatrice, et en fin de compte, stimule ou active les facultés naturelles d'auto-guérison du receveur. 

 

Mais il n'intervient pas, dans le sens d'apporter une modification physique ou psychique au receveur. En cela, la pratique du Reiki peut être un renforcement ou un soutien de toutes thérapies, médicales ou para-médicales.

 

S'il se peut qu'une légère friction soit appliquée en cours ou en fin de séance, pour autant, et conformément à la loi du 30/04/1996, du décret 60665 du 04/07/1990, de l'article L 489 et celui n° 96-879 du 08/10/1996, il ne s'agit nullement de "massage médical ou kinésithérapeutique", mais de techniques de détente, de bien-être et de relaxation physique.